4 astuces pour mieux réaliser un dessin de visage

Le visage est souvent la première étape du dessinateur débutant, c’est aussi l’une des plus difficiles. Cet article vous propose de créer un patron sur lequel vous allez pouvoir « sculpter » les visages que vous voulez dessiner ! Bien sûr, comme tout modèle, celui-ci est fait pour être inspecté et réinterprété dans tous les sens. Intégrez-en les lignes essentielles et testez-en les limites !

Astuce n°1 pour mieux réaliser un dessin de visage : c’est une construction

La première chose à bien mémoriser est qu’un dessin de visage est une construction, contrairement à une photographie qui produit un instantané. Si certains artistes sont capables de dessiner rapidement des visages convaincants de façon naturelle, c’est qu’ils ont passé un bon nombre d’heures à déconstruire des visages, à en comprendre le fonctionnement. Les études de Leonardo Da Vinci sur les proportions et les illusions d’optique sont innombrables. N’ayez donc pas peur de vous atteler à cette tâche méticuleuse et un peu fastidieuse, elle est extrêmement payante pour qui veut dessiner des visages à partir de son imagination !

Astuce n°2 pour mieux réaliser un dessin de visage : établir les principaux volumes du crâne

Il convient tout d’abord de déconstruire une tête générique en deux parties : le crâne, qui prend la forme d’un œuf, et le masque de la face (bouche + nez + yeux + oreilles), qui s’étend de l’arcade sourcilière jusqu’au menton.

dessiner-un-visage

Le but est de réduire la tête à la superposition des masques que l’on vient de décrire:

dessin-visage-tete

Ce modèle de construction du visage n’est pas un modèle unique. On trouve, pour n’en citer que trois, une version plus rapide (figure 1), une simplification plus « cartoon » (figure 2), et la célèbre version d’Andrew Loomis (figure 3), qui fait entrer les proportions du visage dans une relation géométrique parfaite:

dessin-visage-modele

Astuce °3 pour mieux réaliser un dessin de visage :  connaître les repères du masque du visage

Sur le modèle de construction du visage qu’on vous propose ici, on va rajouter l’axe central du visage (repère 1), ainsi que l’emplacement de l’arcade sourcilière (repère 2), des yeux (repère 3, parfaitement au milieu), des narines (repère 4), de la bouche (repère 5) et des oreilles (entre les repères 2 et 3) :

dessin-visage-reperes

On obtient ainsi une base de construction de la tête humaine. Ce modèle va vous permettre de comprendre plus rapidement ce qui pêche quand vous dessinez un visage, en termes de proportions, ou les difficultés que peut poser le dessin que vous souhaitez effectuer. Une bonne façon de s’approprier cette base de construction de la tête est de l’appliquer sur les dessins de maîtres, pour voir comment ils s’en sont sortis :

dessin-visage-peinture

Les deux premières images (Raphael et Hans Holbein) sont assez précises, tandis que sur la troisième, Norman Rockwell prend bien plus de libertés avec les deux garçons (notamment au niveau des oreilles), créant un équilibre dans sa composition, centrée sur la géométrie parfaite de la fille.

Astuce n°4 pour mieux réaliser un dessin de visage : prendre en compte les effets de perspective sur le visage et penser en 3 dimensions.

Une fois que vous vous êtes approprié la construction de la tête, pensez aux effets auxquels vous allez avoir recours pour retranscrire l’écrasement ou l’élargissement de la perspective.

Prenons un exemple avec ce rectangle :

dessin-visage-perspective

La figure 1 est un rectangle quelconque vu de face. La Figure 2 est une mise en perspective correcte de ce rectangle qui prend en compte le tassement horizontal et le rapprochement vertical de l’objet. On a créé une illusion de profondeur dans cette figure. En revanche, dans la figure 3, si le rapprochement horizontal est respecté, le tassement, lui, ne l’est pas et fausse ainsi l’illusion d’optique de profondeur  :

dessin-visage-perspective-3

L’œil fonctionne en deux temps. Tout d’abord il perçoit deux lignes de même longueur, puis il prend en compte le rétrécissement de la figure, ce qui lui fait finalement comprendre que la figure 3 est bien plus longue que la 1.

Si on applique les effets de la perspective au dessin de visage, on verra que l’un des effets les plus courants de cette distorsion est par exemple le rapprochement du nez et des yeux lorsque la tête est relevée (vue en contre-plongée).

dessin-visage-volumes

En effet, on remarque bien sur ce schéma que, du premier dessin en vue de face au deuxième dessin où la tête est relevée, les lignes de construction vont se tasser.

dessin-visage-plongee-contre-plongee

Dans ce tableau de Norman Rockwell mettant en scène une même personne, on peut remarquer que la pointe du nez semble beaucoup plus proche des yeux dans le premier portrait que dans le second. C’est encore une fois un jeu de perspective avec d’un côté, un modèle qui lève la tête et de l’autre, le même modèle qui la baisse.

On pourrait pousser encore plus loin cette caractéristique si, par exemple, le modèle de Rockwell avait posé avec la tête encore plus relevée sur le premier portrait. Dans ce cas, la distance entre les yeux et la pointe du nez serait encore plus raccourcie.

Conclusion ? Les repères des différents éléments du visage restent les mêmes mais la perspective change. Dans ce cas, la meilleure façon d’appliquer les différents repères pour bien dessiner un visage est de penser en trois dimensions plutôt qu’en deux.

Dessiner le visage plus facilement : pour approfondir…

On a tenté ici de vous donner une première approche des bases en ce qui concerne le dessin de visage. Si vous souhaitez creuser un peu plus, on peut vous recommander le tutoriel-vidéo complet de Park Yoon Seong sur les proportions du corps et les repères anatomiques. Il reprend les astuces vues ici et va chercher plus loin encore : sur le dessin de visage, Yoon dévoile quelles sont les différences anatomiques entre les hommes et les femmes, entre les enfants, les jeunes adultes et les personnes âgées, entre les différents types (caucasien, asiatique, noir). Le tutoriel inclut également une partie importante sur les proportions générales du corps avec à la clé, des astuces pour bien dessiner tous les types de corps : garçons, filles, géants, nains, adolescents, enfants, etc.

Autrement, on ne pourrait clore cette section de l’article sans vous parler d’Andrew Loomis (que nous avons brièvement cité ici) et de son livre, Figure Drawing for All it’s worth. Véritable bible du dessin, on vous en parlait déjà sur le site il y a un petit moment.

visage-dessin-face-profil
Dessin effectué par Park Yoon Seong lors de la réalisation de son tutoriel

Article : Antoine Durrande


Vous aimez le contenu de notre site ?

Aidez-le à ce qu’il se fasse connaître en partageant cette page sur les réseaux sociaux (icônes ci-dessous)